14 réflexions au sujet de “Le théra-tri”

  1. Moi j’ai gardé mon popples, mais parfois je m’en veux passqu’il avait une femme : Pomponette la popple pom pom girl, et une fille, Pétunia, qu’était une popple en forme de fleur.
    Egoïste je l’ai arraché à sa famille !

  2. tiens c’est marrant que tu t’y colles aussi ^^ ah oui je donne car si je dois jeter alors là je n’y arrive plus du tout!! et puis j’ai vendu quelques trucs ce week-end! … ça avance, doucement mais sûrement 😉

  3. ah toi aussi tu trie pas mal en ce moment?? moi aussi, tellement dur de devoir ce débarrasser de choses complètement inutile..^^
    au moins, tu donnes a emmaus, et ne jete pas 🙂 bravo !!

  4. rire… oui pour des trucs comme ça le choix est facile mais pour le petit haut que je porte depuis que j’ai 15 ans et les jeans que j’espère porter à nouveau un jour… c’est une autre histoire!! y’a comme un deuil à faire ^^ lol

  5. 🙂 Merci Dodiebic! Je suis bien d’accord avec toi, les deux pires excuses sont le sentimentalisme et le « ça peut servir »… ce dernier qui plus est peut vraiment dégénérer!! rires… Si je pouvais ne posséder et ne consommer que ce dont j’ai réellement besoin je me sentirais sûrement plus légère!!

  6. Ah oui, aussi, une des difficultés à jeter: le « Ca peut toujours servir! »
    J’essaie aussi de me vacciner petit à petit de cela.
    Comme m’a dit mon père, lui, ce qui a achevé de le vacciner, ce fut de vider la maison de mes grands-parents, et de voir ces monceaux de choses, de trucs et de bidouilles qui finissent, de toute facon, ainsi à la benne à ordures.
    Quand je fais du tri, j’essais ainsi d’y penser, moi aussi…

  7. Je connais ca de plus en plus, ce besoin de trier et surtout de balancer. Mais ca marche un peu par phases, je ne suis pas constante dans mon énergie à balancer les vieux trucs 😛
    Ceci, une chose reste constante: le sentiment de s’alléger à chaque fois! 😀
    J’ai parfois mauvaise conscience face à certains objets « parce qu’on me les a offerts » – mais aprés réflexion: à quoi sert de garder un objet dont tu ne te sers pas? (d’autant plus que la personne qui te l’a offert ne s’en souvient peut-être même plus!)
    Avec les livres aussi, ca commence à venir: pourquoi garder dans sa bibliothèque des livres que, de toute facon, on n’aura pas l’occasion, et même pas forcément l’envie, de relire? Un livre, c’est fait pour être lu, pas pour prendre la poussière. Alors je donne, au moins, comme ca, quelqu’un pourra en profiter 🙂
    C’est vrai qu’il ne faut pas TOUT balancer, car certaines choses soit sont utiles (oui, je garde mes couverts car, non, je ne mangerai pas avec les doigts! :P), soit sont une trace du passé qu’on ne souhaite pas perdre. Mais je sens de plus en plus qu’il est vital de se désencombrer….
    Pas forcément évident dans une société matérialiste dans laquelle, pour beaucoup, Avoir est plus important que Voir, Vivre et Etre. J’essaie petit à petit de faire passer le message, surtout à Noel: j’veux plus de bibelot, mais de l’utile (et vraiment utile!) ou du consommable!
    Dis-moi… as-tu feuilleté l’Art de la Simplicité? 😉
    Ca me fait aussi penser à la série « David le Gnome » – j’ai chez moi un DVD avec les 3 premiers épisodes, et en m’amusant à le regarder il y a quelques mois, quelque chose m’a beaucoup parlé: en plus des aventures de David, il y avait aussi des messages écologistes et simplistes, dont celui-ci « Ne possédez et consommez que ce dont vous avez réellement besoin » lorsque David nous présente en début d’épisode sa maison et son style de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *